Veille

Pour le TIESS, la veille c’est:  « Un processus visant une surveillance active des activités de recherche et des initiatives terrain afin de détecter les expériences porteuses, susceptibles d’être transférées. Cette observation continue de l’environnement est suivie de la diffusion ciblée des informations analysées, sélectionnées et traitées, utiles tant aux praticiens qu’aux décideurs des milieux concernés » (cadre de référence du TIESS).

La veille accompagne le processus de transfert. Elle repère les innovations, les situations bloquées, les occasions, les expérimentations, les outils, les analyses. Cette veille mobilise plusieurs parties prenantes du TIESS et contribue à construire un dialogue et une vision commune notamment grâce aux activités du comité veille.  Au plan opérationnel, cela signifie qu’il n’y a pas des gens qui font de la liaison, d’autres de la veille et d’autres du transfert. En plus de l’équipe de travail qui prend en charge formellement la veille, l’ensemble des structures et instances du TIESS (antennes régionales, groupes de travail, conseil d’administration, conseil scientifique) est appelé à y collaborer. Ce travail de veille collaborative se réalise principalement grâce à un outil web de partage de favoris (Diigo).

Nous travaillons à partir de ce qui existe – en mettant en réseau les veilles existantes – et cherchons à compléter ce système de veille en recueillant directement de l’information auprès des structures et des membres du TIESS grâce à nos propres mécanismes de veille. Il s’agit ici de croiser les connaissances scientifiques et celles issues de l’expérience « terrain » pour inventorier, repérer, illustrer et documenter les expériences pertinentes pour nos réseaux