PUBLICATION – RAPPORT
30 mai 2022

Les épiceries solidaires à Montréal – Enjeux viabilité et pérennité

Depuis quelques années, la mise en place d’épiceries solidaires dans les quartiers montréalais fait l’objet d’un intérêt grandissant. Devant les demandes de financement croissantes, la Ville de Montréal – qui avait jusqu’ici soutenu le développement de quelques épiceries – a souhaité documenter des expériences afin d’identifier les facteurs facilitants et les obstacles que rencontrent ces organismes.

Le rapport Les épiceries solidaires à Montréal – Enjeux, viabilité et pérennité a donc pour objectif de brosser un portrait sommaire des épiceries solidaires sur le territoire montréalais, d’identifier les enjeux, les défis, les «bons coups» ainsi que les facteurs favorisant leur pérennité. L’analyse qui en découle permettra de mieux saisir les réalités des épiceries solidaires – notamment ce qui les distingue dans le marché alimentaire montréalais – et ainsi de mieux outiller les bailleurs de fonds lors de l’analyse des demandes de financement.

RAPPORT
Les épiceries solidaires à Montréal –
Enjeux, viabilité et pérennité

Les épiceries solidaires à Montréal – Enjeux, viabilité et pérennité propose un survol de la littérature, un portrait sommaire des épiceries solidaires montréalaises, les tensions et les défis rencontrés, les facteurs facilitants, des exemples de «bons coups» ainsi que des recommandations et des pistes d’actions pour la suite.

Bonne lecture!


 

Si vous avez des questions au sujet de ce rapport, vous pouvez contacter:
Olivier Riopel, ICI COOP.

MERCI!

Le TIESS tient à remercier Gaëtan Cirefice, de PME Montréal Est-de-l’Île, Anyle Côté, du Conseil d’économie sociale de l’île de Montréal – CESIM, Charles Gagnon, du Chantier de l’économie sociale, Laura Howard, du Collectif Récolte, Olivier Riopel, de ICI COOP et Aurélie Lebrun, du Service de la diversité et de l’inclusion sociale à la Ville de Montréal.

Ce rapport a été réalisé à la demande de la Ville de Montréal, Service de la diversité et de l’inclusion sociale. Il a été financé par l’Entente sectorielle de développement du secteur bioalimentaire conclue entre la Ville de Montréal et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

Le TIESS tient aussi à souligner l’engagement du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, son principal partenaire financier.