6 juillet 2021

Territoires nourriciers: économie sociale et alimentation

Résumé

Les entreprises d’économie sociale en alimentation peuvent jouer un rôle important dans la structuration de systèmes alimentaires territorialisés, qui proposent une approche intégrée et durable pour assurer la sécurité alimentaire des Québécoises et Québécois. Ce projet propose aux entreprises des pistes pour la pérennisation de leurs modèles d’affaires, incluant des stratégies comme la pratique d’une tarification sociale.

Contexte

L’insécurité alimentaire et le gaspillage alimentaire observés au Québec sont les symptômes d’un système alimentaire globalisé mal en point. Axé sur la concurrence, ce système est dispersé, segmenté et hyperspécialisé. Une alternative est cependant explorée depuis plusieurs années: des systèmes alimentaires territorialisés, axés sur la collaboration, l’ancrage local, une intégration et une diversification des activités.

Par leur gouvernance collaborative, les entreprises d’économie sociale permettent de structurer l’action collective en mobilisant et en arrimant les forces d’une variété de partenaires. Ces entreprises collectives œuvrent fréquemment à la frontière de plusieurs maillons du système alimentaire, que ce soit la production, la transformation, la distribution, la consommation des aliments ou la gestion des matières résiduelles qui en découlent. Leur forme organisationnelle est donc particulièrement adaptée à la complexité des systèmes alimentaires. Voilà pourquoi les entreprises d’économie sociale sont vues comme de potentiels leviers de changement: elles sont à même de transformer de manière durable plusieurs dimensions sociales, environnementales et économiques de notre société.

Les entreprises collectives dans le domaine de l’agroalimentaire innovent, mais elles font également face à de nombreux enjeux – liés notamment à leur financement, à leur gouvernance, à la mise en marché de leurs produits et services, à la mutualisation de leurs équipements et expertises, à leurs liens avec les municipalités, aux différentes réglementations en vigueur et à leur mise à l’échelle. Les connaissances et les ressources d’accompagnement susceptibles de répondre à leurs besoins spécifiques sont encore peu développées au Québec.

En réponse à ces constats, ce projet cherche à mettre en lumière l’apport des entreprises d’économie sociale dans la mise en place de systèmes alimentaires plus justes et plus durables au Québec. Il vise également à identifier les conditions et les stratégies de succès, afin que ces organisations puissent mobiliser ces connaissances et atteindre leur plein potentiel.

Logique du projet

Logique du projet

Cliquez pour ouvrir l’image dans un nouvel onglet

Cartographie des parties prenantes

Cartographie des parties prenantes
Cliquez pour ouvrir l’image dans un nouvel onglet

Réalisations

Événements passés

Outils

Partenaires

Comité d’orientation

Comité de suivi – synthèse sur la tarification sociale

Partenaires financiers

La réalisation de ce projet a été rendue possible grâce au soutien financier du ministère de l’Économie et de l’Innovation. Le projet a également bénéficié d’un soutien financier de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux, dans le cadre d’une mesure du Plan d’action gouvernemental sur l’inclusion économique et la participation sociale.

Contacts

Claudia Atomei
Chargée de projet
claudia.atomei@tiess.ca

Caroline Dufresne
Conseillère en transfert
caroline.dufresne@tiess.ca